S’habiller sans tuer d’animaux ! – La mode vegan éthique.

habiller vegan

Être Vegan / végan / végane

Dans mon premier article des « blogueuses végétales » je vous expliquais la différence entre végétarien, végétalien et totalement vegan.

Pour petit rappel, lorsque l’on est vegan ou que l’on tend à le devenir, on ne mange pas de viandes ni de produits alimentaires provenant de l’exploitation animale et on n’utilise jamais au quotidien de produits provenants de l’exploitation animale en général ( cuir, laine sur ses vêtements, shampooing testé sur les animaux, fourrure évidemment, cosmétique ou maquillage testé sur les animaux ou contenant par exemple de la lanoline ( graisse de laine utilisée dans des crèmes hydratantes par exemple ) ) …

Rien ne vous oblige à devenir vegan totalement, si déjà vous souhaitez faire un pas en avant, ne pas s’habiller avec de la fibre animal est un bon début !

S’habiller Vegan

En clair, à l’heure actuelle c’est très compliqué de suivre ses convictions et d’avoir une consommation « normale », et encore plus en étant une accro à la mode ( mais à la mode vegan ! ) haha. Respectez les animaux en leur évitant des conditions de vie ignobles et une mort cruelle c’est le moins que l’on puisse faire quand on choisit un pull non ?

Beaucoup de vêtements contiennent des composants d’origine animale, il suffit pour cela de lire l’étiquette de composition. Tout est indiqué et si malheureusement ce magnifique manteau contient de la laine, tant pis, reposez-le, vous en trouverez un bien plus beau et sans laine dans le magasin suivant…

Pour vous aider à décrypter les étiquettes, voici le guide des fibres qui compose les vêtements que vous trouverez fréquemment lors de votre shopping.

Les fibres d’origines animales

LAINE

Commençons par la laine ! La fibre animale qui n’est pas « si grave car on ne tue pas le mouton, on le tond simplement… »

Regardez un ou deux reportages sur le sujet et vous comprendrez que c’est loin d’être juste une séance chez le coiffeur pour le mouton qui vous fera un pull. Les conditions de vies sont ignobles et au final ils finiront dans votre assiette quand ils ne seront plus assez beau pour la laine. La grande majorité de la laine que l’on retrouve dans nos magasins vient d’Australie. Ces moutons australiens subissent l’horreur quand très jeune on leur coupe la queue et l’arrière-train à la cisaille et sans anesthésie (le mulesing ). Lors de la tonte, ils sont aussi battus à grand coup de pied dans le crâne et frappés avec les tondeuses ! Faut bien faire taire le mouton pour ne pas qu’il hurle de douleur

Et après Mamie, pourra te tricoter un beau pull en laine ! Heureusement qu’ils enlèvent le sang avant de vendre la laine ….

Bref il y aurait beaucoup à dire sur la laine, mais je vous invite à aller lire l’article très complet d’AntigoneXXL : Touche pas à ma laine

habiller vegan

Angora

Le lapin de type angora vient de Chine ou d’Amérique du Sud. Ce poil vient d’une mutation génétique naturelle qui fait pousser les poils plus long et plus rapidement. Ces lapins sont donc enfermés et régulièrement tondus ou épilés. Imaginez les conditions de vies de ces pauvres lapins tout ça pour avoir un pull tout doux ? Les mâles ne produisant pas assez de poils par rapport aux femelles, ils sont tout simplement tués à la naissance ! Bah oui pourquoi s’encombrer ? ( ils rejoindront au paradis les poussins mâles et les canetons femelles ). La laine Angora peut aussi venir du mouton Angora ou du yack Angora.

Mohair

Le Mohair que l’on trouve dans beaucoup de pull provient de chèvres et chevreaux angoras à ne pas confondre avec le lapin angora qui ne produit pas la même fibre.

Feutre

Le feutre est la fibre qui compose généralement les manteaux et les chapeaux, cet hiver c’est la grande mode des capelines en feutre. Il provient généralement de laine ou de fourrure. Vous pouvez lire parfois sur vos étiquettes ‘protéines’ pour désigner la provenance animale.

Cashmere ou Cachemire

La chèvre himalayenne ( région du cachemire d’où son nom ) est tondue pour ce pelage d’hiver. Évidemment, ils ne sont donc plus protégées contre le froid de l’hiver et les maladies. Pour un seul vêtement en cashmere il faut plusieurs animaux. Je ne parle même pas des conditions de vies entre leur scier les cornes et la castration sans anesthésie ( messieurs je vous laisse imaginer … ). Et celles qui n’ont pas une laine assez parfaite ont les tues jeune. Pour donner un exemple concret, les Uggs que tout le monde s’arrache vient d’une chèvre vieillissante et n’ayant plus un pelage assez doux. On la tue et on tanne sa peau avec la laine… tadaaam vous avez votre belle paire de Uggs !

habiller vegan

Soie

La soie on n’y pense rarement. Cela ne ressemble pas à des poils ou de la laine… Elle provient pourtant d’un animal, le ver à soie qui se transforme ensuite en papillon. Mais il n’en aura pas l’occasion… Ces animaux produisent un cocon avant de devenir papillon servant de protection pendant leur transformation. Ils créent en quelques jours ce cocon grâce à leur bave qui produit des fils de soie. Oui ton foulard en soie est en bave de vers !

Une fois le cocon formé autour de l’animal, ils sont jetés dans une étuve à 80°C afin de tuer la chrysalide avant qu’elle ne se transforme en papillon. Si la chrysalide n’était pas tuée, elle se transformerait en papillon et pourrait ainsi briser le fil qui compose le cocon et en sortir … et vivre ! L’eau bouillante permet ainsi de dissoudre la colle naturelle du cocon et de pouvoir débobiner ce cocon pour récupérer ce fil. En clair, aucun animal ne survit à l’industrie de la soie !

Duvet et plume

Les plumes viennent donc des oiseaux, elles leurs servent au vol et leur protection. Le duvet sert quand à lui à garder la chaleur. Vous en trouverez dans les manteaux ou doudounes à la mode cet hiver ! Le duvet est par exemple retiré d’oiseaux d’Europe, Canada ou Orient. Ce sont de grandes oies blanches qui serviront ensuite pour le foie gras de votre repas de Noël ! En Australie, ce sont les autruches qui souffrent pour leurs plumes et duvet.

habiller vegan

FOURRURE

La fourrure est un fléau qui choque beaucoup plus de mondes bizarrement. Peut-être parce que c’est beaucoup plus proches finalement de l’animal qu’un chapeau en feutre. Pour vous donner une idée, par an on produit en Europe 4,3 millions de peaux de renards et 29,5 millions de peaux de vison.

mode-vegan-1

Cuir

Évidemment, la plus connue de toutes ces fibres animales est le cuir. Signe de « qualité » c’est aussi l’une des plus grandes causes de morts animales crée par l’homme. On trouve du cuir de toutes provenances que ce soit du cuir de vache, de chevreaux, de la croute de porc, crocodiles, alligators, serpents, lézards mais aussi le cuir de kangourou.

Il faut aussi savoir que le cuir le plus recherché et le plus onéreux est celui des veaux morts-nés. Sachez qu’en Inde la religion hindouiste proclame la vache comme animal sacré , une « Mère universelle » qu’il est interdit de tuer ou de maltraiter.

Alpaca ou Alpaga

L’Alpaga est un animal camélidé des Andes, il est proche du Lama. Les conditions sont aussi ignobles que pour les moutons, pas de jaloux !

habiller vegan

Il est trop migooooooon !


Les alternatives

Mais alors on s’habille comment ? Il existe heureusement des fibres végétales comme le coton, le chanvre, le lin, la soie artificielle produite grâce à l’eucalyptus. Beaucoup de vêtements sont aussi fait à parti de matières synthétiques comme le polyester, l’élasthanne, l’acrylique qui viennent du pétrole.

Ces alternatives ne sont malheureusement pas forcément bonne pour l’environnement car c’est une industrie polluante mais tout autant que l’industrie animale ( l’élevage animal est très polluant pour la planète et demande beaucoup plus d’eau que la culture végétale ). Mais c’est une question de respect pour un être conscient et qui ressent comme l’Humain.

Évidemment, personne n’est parfait et même si aujourd’hui je fais attention à ne pas acheter de cuir animal ou de laine, je garde quand même ma vieille veste en cuir et mes chaussures en cuir qui m’ont été offerte ou que j’ai durement acheté après avoir économiser. Et puis autant les user le plus possible pour pouvoir me racheter une autre veste éthique et sans cruauté animale la prochaine fois.

Résolution : Ne plus tuer d'animaux pour m'habiller ! #crueltyfree Click To Tweet

Et toi, comment tu t’habilles ?

Des marques à nous conseiller qui ne vendent pas de cuir, laine etc ?


Suivez-moi : FacebookInstagramHellocotonPinterest

23 comments on “S’habiller sans tuer d’animaux ! – La mode vegan éthique.”

  1. Comme on est dit :

    Coucou alors moi j’essaye de faire attention quand je peux, je porte principalement du coton. Mon manteau est de la peau 100% synthétique, vive l’elastane et le polyester. Après parfois j’achète effectivement des vêtements à base de soie ou cachemire, et certaines de mes chaussures sont en cuire.
    Mais j’essaye de faire attention et de trouver des alternatives.

    Merci pour ton article qui était très intéressant en tout cas, pour une non vegan.

    1. swaallow dit :

      petit à petit on prend des reflexes et on trouve de bonnes alternatives 🙂 le principal c’est d’essayer

  2. Nono dit :

    Coucou, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi, car tu préfères utiliser des dérivés du pétrole plutôt que des matières venant des animaux, or notre pays vit des élevages. Evidemment, je ne trouve pas normal toutes les monstruosités faites à ces animaux mais ce que tu ne dis pas c’est que les animaux ne sont pas toujours maltraités. Personnellement je privilégie les vêtements fabriqués en France 😉

    1. swaallow dit :

      Évidemment il y a des méfaits dans toutes les alternatives que ce soit la pollution à cause du coton ou à cause du pétrole. Malheureusement, il faut faire un choix par rapport à ses convictions, nos priorités et notre budget. Comme je l’ai dis, je ne suis pas parfaite et pour l’instant je préfère donner la priorité aux animaux et ne jamais les exploiter en ce qui concerne ma garde-robe 🙂
      Actuellement, l’industrie animale en France est importante tu as raison et c’est malheureux. Petit à petit nous pouvons changer les choses et faire que notre pays vivent en respectant les animaux et en ayant une économie basée sur l’industrie non-animale. Ce n’est pas parceque notre économie actuelle fonctionne ainsi que cela ne peut pas marcher autrement.
      Sache aussi que même si certaines entreprises ne maltraitent pas les animaux, ils sont tout de même exploités et pas forcément dans des conditions de rêves pour eux. Vivre dans un hangars et être tondus les uns après les autres ce n’est pas la joie non non. Et finir à l’abattoir au bout de 3 ans pour faire de la paté pour chien … bof
      Après la fabrication française ne veut pas forcément dire une laine française par exemple 😉

  3. mielou dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, mais comme tu dis, ce choix repose sur un cas de conscience… Parce que pour moi, privilégier les matières synthétiques dérivées du pétrole n’est pas une alternative viable,écologique et tout… pour les jeans, les t-shirts, pas de soucis, le coton est le bienvenu (le lin c’est même mieux, mais j’en trouve jamais), mais mon gros soucis reste les pulls les manteaux et les chaussures… Je n’aime pas utiliser de matériaux animaux, mais en même temps, ça serait plus logique d’un pdv durable et écologique, si les élevages étaient plus petits, donc respectueux de l’environnement… Je vais essayer de me tourner vers le marché d’occasion, pour pallier à cette question qui rese sans réponse (pour moi) pour le moment ^^

    1. swaallow dit :

      J’ai exactement la même réflexion et le même dilemme. Je fais l’impasse sur les chaussures car je les abime vraiment vite à cause d’un décalement de ma hanche je bousille le talon gauche en 2 mois. Donc je les rachète souvent donc je prend malheureusement du cuir parfois pour qu’elles tiennent mieux que d’acheter des chaussures plastoc tout les 2 mois. Je me dis que je consomme moins et c’est aussi mon but pour éviter de favoriser la surconsommation :/
      Mais je vais me renseigner pour voir des chaussures veganes pas trop cher et pas trop moche 😀

      1. Mélissande dit :

        Hello, pourquoi ne pas amener tes chaussures chez un coordonnier dès que la semelle est trop usée ? C’est ce que je fais pour ma paire de chaussures d’hiver en cuir que j’ai depuis 5 ou 6 ans 🙂

        Et d’ailleurs ça rejoint une problématique qui revient souvent dans mes questionnements du moment : je ne souhaite plus acheter de cuir ou tout autre matériau provenant de l’exploitation animale.
        Je m’apprête à acheter une paire de baskets vegan de chez Esprit, histoire d’enfin me débarrasser de cette fameuse paire de chaussures en cuir…
        Mais j’ai dû mal à ne plus avoir du tout envie de porter un blouson en cuir que j’ai reçu en cadeau et que j’ai adoré jusqu’à ce que j’ouvre enfin les yeux sur le spécisme. Je culpabilise à chaque fois que je le met donc j’imagine qu’il va finir par rester au placard 😉

        1. swaallow dit :

          J’ai aussi une veste en cui et cela me fait de la peine mais je me dis que continuer à l’utiliser et l’user jusqu’a la fin sera + utile que d’en racheter une et consommer davantage.
          Oui je vais me renseigner chez un coordonnier car c’est un vrai problème chez moi, le truc c’est que des fois ( à cause de la mauvaise qualité de la chaussure ) la semelle est totalement explosée 😀 à voir si le coordonnier est magicien aussi haha

  4. Amanda dit :

    Je ne sais pas si vous connaissez la marque montréalaise Matt&nat qui font de très jolis produits en cuir végétal !

    1. swaallow dit :

      J’en ai entendu parler il faut que je me renseigne sur cette marque 🙂 merci de l’info

  5. Charlier Eliane dit :

    j’aimerais bien trouver des vêtements synthétiques dans lesquels on ne transpire et qui gardent l’odeur de transpiration tout en étant « chaud et agréables » et des chaussures agréables qui ne sont
    donc pas en plastique

    j’essaye aussi de faire le maximum pour éviter d’être complice d’autant de cruauté en achetant le minimum et en usant ce que j’ai mais bon, je suis âgée et parfois, on achète sans savoir et pour celà, votre article est bon

    1. swaallow dit :

      Il y a de plus en plus de gamme vegan pour les chaussures en cuir végétaux ou autres matières novatrices ( je pense en faire un article pour faire connaitre ses marques pas forcément hors de prix )
      avez-vous tester le coton, le chanvre ou le lin ?
      Ravie que mon article ai pu vous aider en tout cas 🙂

  6. Myrtille dit :

    Bon article de synthèse ! Je ne savais pas que le feutre provenait de la laine, donc merci pour l’info 🙂

    1. swaallow dit :

      Et oui on l’oublie souvent le feutre, c’est logique finalement que ce soit de la laine mais ça n’en a tellement pas l’aspect que l’on pourrait penser à du synthétique ! J’ai aussi été surprise :/

  7. Maggy Manderfeld dit :

    Bonjour,pour moi vive le coton ,autrefois ramassé par des esclaves noir en Amerique. Heureusement plus maintenant !!!!Les pull mélange cotton et un peu d’elastane …(La laine ca gratte )et pas bon pour les moutons …pourtant on est obligé de les tondres de temps en temps,j’ai vu un reportage ou des personnes ont trouvé des moutons échape ,qui ne savaient pas se mouvoir a cause de leur laine….Pour les chaussures,obligé cuir ,le plastique échauffe les pieds ,et vos pieds sentent mauvais….je cherche une bonne alternative !

    1. swaallow dit :

      Oui c’est compliqué le sujet de la laine, le problème c’est que l’industrie lainiere manipule les gênes des moutons pour qu’ils produisent beaucoup plus de laines donc au final ils finissent par avoir besoin de l’homme pr être tondu régulierement :/ Encore un mefait de notre humanité.
      Il y a de plus en plus de gamme vegan pour les chaussures ( je pense en faire un article pour faire connaitre ses marques pas forcément hors dde prix )

  8. Raphaelle dit :

    Avec le froid qui est tombé d’un coup j’ai du faire une dizaine de magasins en cherchant une paire de chaussure mi-saison sans cuir. Je n’en ai pas trouvé de bonne qualité, j’ai donc fini par en acheter à Zara, car mon budget ne me permet pas de commander sur des sites spéciaux éthiques. Je suis végane depuis moins d’un 1 an. Donc pour l’hiver j’ai encore mes bottes en cuir de l’automne dernier, après il faudra que je m’en trouve de bonnes qualité et sans cruauté, ce sera plus compliqué mais je trouverais.
    Le meilleur moyen que j’ai trouvé pour faire le moins de mal possible c’est de ne plus faire de shopping. Avant à chaque saison j’achetais plein de vêtements, je demandais des cartes cadeaux à noël, à mon anniversaire et j’achetais tout un tas de choses, pour le plaisir de dépenser. Tout mis à bout je devais en avoir pour 1000€ par an. Cette année j’ai acheté si peu de choses que je m’en souviens: un jean pour une trentaine d’euros chez bonobo,une paire de sandale chez gemo pour 15€, un pull en fausse laine (je ne sais plus ce que c’est mais c’était synthétique) pour 25€ et ma paire de chaussures couvertes pour 39€. Au lieu de me racheter un manteau, je garde celui de l’année dernière et vu son bon état il me tiendra sûrement quelques saisons de plus, je ne sais pas de quelles matières il est fait, il n’a pas de cuir ça c’est sûr mais le reste je ne sais pas trop, faudra que je regarde.
    Au final mes dépenses shopping ont baissé cette année, mon budget nourriture a diminué, mon budget cosmétique et esthétique est devenu nul. Ca a du bon pour le porte monnaie de devenir végane ! 😀
    J’ai trouvé un site qui a une toute une sélection de vêtements et de chaussures « vegan » c’est Lulu’s.

    1. swaallow dit :

      ah oui je viens d’entendre parler de cette marque je vais voir ça de plus pres 😉
      Mon budget shopping a aussi considérablement diminué ! Devenir vegan c’est aussi pencher vers le minimalisme je pense 🙂

  9. Réal Lebel dit :

    Vous êtes dans le champ.La plupart de ces animaux disparaîtraient si nous ne les utilisions pas comme ressources.En Inde il y aurait moins de crève la faim s’ils mangeaient leurs sacrées vaches.Les produits synthétiques polluent la planète pour des millénaires.Et au bout du compte si nous devenions tous vegan ,il se trouverais un groupe d,illuminés pour prendre la défense des végétaux.

    1. swaallow dit :

      Je vous invite à vous renseigner sur la pollution engendrer par l’industrie animale que ce soit pour la viande ou pour le lait. C’est abbérant ! Un carnivore pollue beaucoup plus qu’un vegan 😉 Ce sont les chiffres et non mon imagination.
      Les hindous ne sont pas vegans simplement croyant donc ne confondez pas tout. Et comparer les conditions de vies indiennes au mode de vie vegan je ne vois pas le rapport.
      Là encore je parlais dans mon article simplement du fait de s’habiller à partir de peau animale, si faire souffrir les animaux ne vous posent pas de problème par simple but esthétique ou gustatif ce n’est que votre vie et votre conscience que cela regarde. Mon blog a un simple but informatif et je ne juge personne 🙂

  10. Rachel dit :

    Je respecte parfaitement le fait d’être Vegan, et fait également mon maximum pour ne rien utiliser qui ait fait souffrir les animaux .. Mais je trouve ça dingue, que quasiment nulle part dans les discours vegan on ne parle aussi des humains. Certes c’est génial de refuser tous les vêtements qui utilisent des matières premières a base d’animaux, mais si a coté de ça, vous achetez des vêtements fabriqués en Chine ou en Inde (et donc où les humains sont traités comme des esclaves), j’ai du mal à trouver de la cohérence. Voila. Ceci n’est pas un jugement de valeur, juste un questionnement qui revient fréquemment dans ma petite tête =)

    1. swaallow dit :

      Ton questionnement est tout à fait justifié et j’ai eu le même quand j’ai commencé à m’informer sur le véganisme et le fait d’arreter d’utiliser des matieres animales pour m’habiller. Du coup la logique pour moi a été de me tourner aussi vers le minimalisme. J’en parlerais peut-être dans un article d’ailleurs.
      Mais cela fait des mois que je n’ai plus acheter de vêtements ! Depuis début novembre exactement après avoir fait un no-buy challenge tout le mois de novembre 🙂
      Je ne veux pas non plus participer à la sur-consommation et la « fast-mode » qui produit davantage chaque jour et souvent dans des pays comme la chine comme tu dis…

      Par contre dans mon article, je ne parles pas de la cause humaine car ce n’est pas le sujet direct de mon article et que je ne veux pas tout mélanger dans un article déjà long. En plus en achetant des vêtements ou des chaussures veganes réalisés par des marques éthiques ce sont la plupart du temps des productions française, anglaise, allemande etc … On participe donc à la cause humaine en respectant un mode de vie vegan 😉
      Je ne crois pas avoir conseiller d’aller acheter des vetements « vegan » chez H&M tout comme je ne conseillerais pas d’aller manger les burgers végétariens de MacDo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *